DECLARATION No 45 DU BLOC LIBERAL «Il n’y a pas d’ordre sans justice ; et l’ordre idéal des peuples réside dans le bonheur» Albert Camus

DECLARATION No 45 DU BLOC LIBERAL
«Il n’y a pas d’ordre sans justice ; et l’ordre idéal des peuples réside dans le bonheur» Albert Camus
C’est avec une grande joie que le Bloc Libéral vient d’apprendre la décision de justice condamnant, à Guéckédou, 14 personnes coupables d’extorsion de dizaines de millions de francs guinéens, de confiscation de centaines de kilogrammes de colas et de violence exercée sur des personnes innocentes. En effet, on se rappelle que c’est en février 2017 qu’un recours a été initié par des Guinéens épris de liberté et de justice, sous le leadership du Président du Bloc Libéral, contre les membres d’une association et les autorités préfectorales de Guéckédou, qui ont imposé une réglementation illégale du commerce de colas, en vertu de laquelle des injustices et des abus de pouvoir ont été commis.

Pour rappel, un groupe de personnes se sont constituées en association pour réglementer, en toute illégalité, le commerce de colas à Guéckédou. Soutenu par les autorités préfectorales (le Préfet et le Directeur préfectoral du commerce), le groupe a voté son règlement en dehors des limites des lois de la République de Guinée. C‘est en vertu de ce règlement que le groupe a extorqué des dizaines de millions de francs guinéens avec les pauvres marchandes qui s’approvisionnent en colas à Guéckédou pour les vendre dans les marchés de Conakry. Le même groupe a ensuite confisqué 350 kg de colas avec ces même pauvres femmes. Pire, le 7 février 2017, la veille du marché de Guéckédou, le Préfet, M. Mohamed 5 Keita, a ordonné à la brigade de la gendarmerie mobile, sur la demande de cette association illégale, d’empêcher l’embarquement des colas. Cette intervention, qui s’est rapidement transformée en acte de répression de la part des gendarmes, s’est soldée par sept blessés graves dont deux sont entrés dans le coma. Les cinq autres victimes de cette barbarie des gendarmes ont été, malgré leurs blessures, jetées en prison comme des malfrats.

Face à cet abus de pouvoir et à cette injustice, des Guinéens épris de liberté et de justice ont saisi la justice de paix de Guéckédou. Aujourd’hui une décision est prononcée en faveur des victimes. C’est une grande avancée qui va faire réfléchir et surtout dissuader tous ceux qui abusent quotidiennement des populations innocentes sur l’étendue du territoire national.

Le Bloc Libéral (BL) voudrait saisir cette heureuse occasion pour remercier toutes les personnes de bonnes volontés qui ont soutenu matériellement, financièrement et moralement cette noble cause. Particulièrement, le BL remercie Maitre Michel Labile SONOMOU, qui a pris des risques énormes, pour défendre les victimes, sans exiger de rémunération adéquate.

Le BL réconforte les victimes dans leur peine. Egalement, le Parti félicite et encourage les magistrats à continuer sur la voie de la justice ; elle est l’unique voie qui mènera à la construction d’un Etat de droit dans notre pays.

Fait à Conakry le 31 Mai, 2017
Le BLOC LIBERAL

/ In Déclarations / By blyeswecan / Comments Off on DECLARATION No 45 DU BLOC LIBERAL «Il n’y a pas d’ordre sans justice ; et l’ordre idéal des peuples réside dans le bonheur» Albert Camus